Romans

 

 

 

Printemps acide - Éditions De Borée, collection Marge noire Printemps acide

Éditions De Borée - 2018
Collection "Marge noire"

Patrick Tudoret s’essaie avec réussite au roman policier. C’est aussi un beau roman d’amour.
Jean-Marc Laurent - La Montagne - Mai 2018.
On connaissait l’excellent Patrick Tudoret comme auteur de littérature blanche, voilà qu’il s’essaie à la noire. Sens du rythme et personnages creusés: une réussite!
Jérôme Leroy - Valeurs Actuelles - Juillet 2018.
Un livre brillant qu’on savoure comme un café crème sur une terrasse inondée de soleil. Attention, l’épilogue est inattendu et saisissant.
Christophe Ferré - Service Littéraire - Juin 2018.

Plus

 

 

 

L’Homme qui fuyait le Nobel - Éditions Grasset (2015)L’Homme qui fuyait le Nobel

L’Homme qui fuyait le Nobel - Éditions Mon Poche (2018)Éditions Grasset - 2015

Prix Claude Farrère 2016
Prix des Grands Espaces Maurice Dousset 2016

Un livre absolument magnifique, tout à fait lumineux.
Olivier L’hostis - France 2/Télématin - 27 octobre 2015.
Un roman généreux, hors des modes, par un écrivain talentueux.
Jean-Claude Perrier - Livres Hebdo - Octobre 2015
Un livre d’une force et d’une élégance rares, d’une grande tenue d’écriture. Un des plus grands parus cette année.
François Maillot - Directeur Général de la librairie La Procure - Octobre 2015.
Tudoret est un romancier de l’incarnation, il a un stylo aquarelle. Il est certain qu'il a écrit un roman sensible et profond.
Etienne de Montety - Figaro littéraire - 12 novembre 2015
Des lettres qui sont de magnifiques cris d'amour.
Bruno Frappat - La Croix - 9 décembre 2015

Plus

 

Créances douteuses - Éditions de La Table Ronde (2003)Créances douteuses

Éditions de La Table Ronde - 2003
élu par Le Monde parmi les 7 meilleurs romans français de l’année

Servi par un style enlevé, Créances douteuses est une plongée sans masque dans les eaux troubles de la haute finance internationale. Peinture corrosive du monde de l'entreprise, ce roman contemporain dévoile les coulisses du Monopoly planétaire: fusions et acquisitions, plans sociaux, chantages, duels à fleurets non mouchetés...
Mais ce jeu en vaut-il la chandelle quand on est amoureux?

Par l’élégance de sa touche, l’auteur accroît - s’il est possible - la cruauté du tableau. Une minutie d’horloger, la loupe vissée dans une orbite…
Angelo Rinaldi - Le Nouvel Observateur - 20 février 2003.
Rarement, sinon jamais, les mœurs du monde des affaires n’ont été placées sous un tel éclairage. Servie par un style étincelant, c’est là une œuvre qui allie littérature et salubrité publique.
Pierre-Robert Leclecrq - Le Monde - 7 mars 2003.

Plus

 

La Nostalgie des singes - Éditions de La Table Ronde (1997)La Nostalgie des singes

Éditions de La Table Ronde - 1997

Né à Oran en 1921 d'une mère pied-noir et d'un père breton, Alexandre Delorme est un cinéaste déchu, un flambeur de génie, un vieux misanthrope, tueur d'illusions et spectateur désolé du monde. Pourquoi fait-il appel, pour écrire ses Mémoires, à un universitaire de second rang qui se prend vite au jeu de l'enquête? Entre eux des liens se tissent avant l'inévitable affrontement.

Il n'est plus à souligner que patrick Tudoret est un écrivain
Pierre-Robert Leclercq - Le Magazine littéraire - Octobre 1997.

Plus

 

 

 

 

 

Les Jalousies de Sienne - Éditions de La Table Ronde (1994)Les Jalousies de Sienne

Éditions de La Table Ronde - 1994

. Roman d'une fidélité, histoire d'un crime et d'une nature morte, Les Jalousies de Sienne forme un étonnant jeu de miroirs avec, pour reflets, le désir et la persersité.

Ce qui frappe avant tout, c'est le style étincelant de Tudoret
Frédéric Beigbeder - Le Figaro - 21 décembre 1994
Un envoûtant roman en trompe-l'œil sur lequel planent quelques effluves à la Giraudoux
Jean-Luc Douin - Télérama - 19 novembre 1994.

Plus

 

 

 

 

 

Impasse du CapricorneImpasse du Capricorne

Éditions de La Table Ronde - 1992

Qui est Paul Sandre, écrivain janséniste à la légende ambiguë passé du côté des libertins, Capricorne misanthrope et surtout éternel fugitif? Sébastien Clair, son neveu, trente-six ans, en rupture de ban sentimental et professionnel, part à la recherche de ce héros équivoque. De Paris à Lisbonne, puis de Genève à La Rochelle, Sébastien découvrira qu'il est la première victime des reniements et des lâchetés de cet oncle légendaire.

Dans le très beau livre de Patrick Tudoret, la mémoire et l'oubli règlent leurs comptes. Cette poésie des villes, la valse lente des images, la langue française à son zénith, c'est bien Morand ressuscité. Qu'importe ce que découvrira le héros, seul compte l'émerveillement.
Anne Pons - L'Express - 3 septembre 1992
Tudoret a du goût, de la nostalgie et suffisamment de recul sur soi pour avoir signé le meilleur premier roman de la rentrée.
Éric Neuhoff, Madame Figaro, 17/10/1992.

Plus